Traiter les molluscum avec des huiles essentielles

Virus molluscum et huile essentielle

Les molluscum sont de petites excroissances de peau, assez inesthétiques, et très contagieuses pour certaines d’entre elles. Celles-ci, sans risque pour la santé, nécessitent cependant une prise en charge rigoureuse pour s’en débarrasser définitivement. Comment les traiter avec des huiles essentielles même chez le jeune enfant ?

Molluscum : définitions, causes et traitements

Il existe deux types de molluscum : molluscum contagiosum et molluscum pendulum.

Molluscum pendulum

Excroissances, d’origine inconnue, rattachées à la peau par un tout petit pied, bénignes et non contagieuses, elles siègent le plus souvent au niveau du cou, des aisselles ou de l’aine. En cas de gêne, une consultation chez un dermatologue permettra de les faire enlever au scalpel ou bistouri électrique.

Molluscum contagiosum

Les molluscum contagiosum sont des petites surélévations de peau, lisses et fermes, de couleur cireuse, avec un petit cratère central. Situées souvent au niveau du tronc ou du visage, elles sont bénignes, mais très contagieuses par contact direct ou indirect (vêtements, linge de maison, eau du bain…). D’origine virale, elles s’étendent aussi par autocontamination en cas de grattage et sont très fréquentes chez l’enfant, notamment atopique (à terrain eczémateux). Le risque de surinfection bactérienne est possible. Cette infection virale peut régresser spontanément, mais ce n’est pas toujours le cas et elle signe surtout une baisse de l’immunité, qui est à renforcer et soutenir.

Un diagnostic médical clair doit être posé, car les molluscum contagiosum sont parfois pris pour des verrues. Ils sont traités classiquement avec des crèmes à base de substances irritantes, à l’azote liquide ou au laser, sinon enlevés par curetage. Il est important de surveiller aussi l’entourage familial pour éviter toute réinfestation après traitement.

Molluscum et aromathérapie : huile essentielle de Tea tree ou Arbre à thé

L’huile essentielle traditionnellement utilisée en aromathérapie pour le traitement des molluscum contagiosum est extraite du Tea tree ou Arbre à thé, Melaleuca alternifolia. Seule ou associée à d’autres huiles essentielles, elle a fait ses preuves pour contribuer à les faire disparaitre.

Huile essentielle de Tea tree, Melaleuca alternifolia : l’huile essentielle des infections cutanées

L’Arbre à thé, ou Tea tree, est un arbuste de la famille des Myrtacées, originaire d’Australie. Son nom peut prêter à confusion : ne pas le confondre avec le Théier, Camelia sinensis. De même, pour le Tea tree citronné, Lesptospermum petersonii, dont l’huile essentielle est très souvent confondue avec celle de Tea tree, alors qu’elles n’ont pas les mêmes compositions et propriétés.

La culture du Tea tree est très répandue. Il s’est acclimaté à de nombreux territoires d’Asie du Sud-Est et d’Océanie, voire même d’Europe, puisqu’il en pousse aussi en Corse. La distillation de ses feuilles fraiches et des tiges terminales donne une huile essentielle aux notes puissantes, un peu boisées, presqu’entêtantes. Riche en monoterpénols et monoterpènes, anti-infectieuse très polyvalente (antibactérienne, antifongique, antivirale) et antalgique, elle est l’huile essentielle phare des infections cutanées.

Traiter les molluscum avec des huiles essentielles : Tea tree, Ravintsara, Niaouli, Lavande fine, Thym à linalol

Les huiles essentielles de Ravintsara, Cinnamomum camphora CT Cinéole et de Niaouli, Melaleuca quinquenervia (même famille botanique que le Tea tree) sont aussi parfois utilisées dans ce contexte pour leurs propriétés antivirales, en association avec le Tea tree. Le Ravintsara est de plus très immunostimulant et participera à une remontée des défenses immunitaires. L’huile essentielle de Lavande fine, Lavandula angustifolia apportera sa touche cicatrisante et calmante en cas de démangeaisons importantes.

Pour renforcer l’immunité, on pourra aussi recourir au Thym à linalol, sous forme d’hydrolat ou d’huile essentielle selon l’âge et le protocole souhaité, à certains oligoéléments (Cuivre, Or, Argent) et au macérat glycériné de bourgeons de Cassis.

Une étude réalisée en 2012 sur des enfants a montré également qu’une association Tea tree et iodine était « efficace et sûre » dans le traitement local des Molluscum, d’où un mélange Bétadine dermique et Tea tree parfois observé dans certaines formulations (sources : Laboratoire Pranarom).

Remarque : toutes ces huiles essentielles présentent des précautions d’emploi spécifiques à chacune d’entre elles (limites d’âge, contre-indications …). En prendre connaissance et bien les respecter avant toute utilisation.

Comment utiliser les huiles essentielles de Tea tree, Ravintsara et Lavande fine pour traiter les molluscum ?

Geste simple à partir de 3 ans 

Dans un flacon en verre teinté de 10 ml avec compte-goutte, déposer 10 gouttes de chacune des trois huiles essentielles suivantes : Tea tree, Ravintsara, Lavande fine, puis compléter avec du macérat huileux de Calendula. Agiter, puis appliquer un peu de ce mélange sur chaque molluscum, matin et soir, jusqu’à disparition. Pause au bout de trois semaines.

A partir de 7 ans, la concentration du mélange peut être augmentée et, chez l’adulte, le mélange de ces trois huiles essentielles à part égale peut être appliqué pur, sous réserve d’une bonne tolérance cutanée (geste déconseillé au cours de la grossesse ou de l’allaitement, chez les sujets asthmatiques, épileptiques ou avec antécédents de convulsions).

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Vous trouverez aussi sur le site AMSOAM, la liste des ateliers d’aromathérapie niveau initié pour vous permettre de bien utiliser les huiles essentielles chez vous, de manière efficace et en toute sécurité. Pour commencer n’oubliez pas de suivre l’atelier découverte et initiation aux huiles essentielles.

Avatar
Marie-Amélie de Bernouis est Docteur en Pharmacie et aromatologue. Elle se passionne depuis toujours pour les thérapies complémentaires. La relation à l’autre et le soin sont au cœur de son travail. Formée à la réflexologie plantaire, à la phytothérapie et l’aromathérapie scientifique (DU Paris V et certification AMSOAM by Aude Maillard), les huiles essentielles y ont trouvé naturellement leur place. Forte d’une longue expérience de conseil client en officine et au sein d’un laboratoire de cosmétiques bio et d’aromathérapie, elle aime partager ses connaissances et faire découvrir la richesse de ses outils. Elle anime aujourd’hui des ateliers et formations d’aromathérapie, propose des accompagnements individuels en cabinet et rédige régulièrement des articles d’aromathérapie.