Boutons de fièvre : comment les soigner avec les huiles essentielles ?

Herpès huiles essentielles

Vous avez de petites vésicules disgracieuses au bord des lèvres, elles démangent ou picotent :  il pourrait bien s’agir d’une poussée d’herpès labial, plus communément appelé « bouton de fièvre ». Les huiles essentielles, en geste simple ou en synergie, dès les premiers symptômes, sont très efficaces pour contrer cette pathologie d’origine virale. Comment les utiliser, les appliquer localement pour se soulager et faire disparaître ces boutons ?

Bouton de fièvre ou herpès labial : origine et symptomatologie

Les boutons de fièvre, situés autour de la bouche, souvent au niveau de la lèvre inférieure, sont des infections d’origine virale, causées par le virus HSV de type 1 (Herpes Simplex Virus). Le virus HSV de type 2 est à l’origine des crises d’herpès génital. Ces virus appartiennent à la même famille que ceux de la varicelle et du zona ou de la mononucléose.

Le premier contact passe souvent inaperçu et le virus se réactive plus tard au décours d’un stress physique ou psychique, d’un déséquilibre hormonal, d’un état de fatigue, au soleil ou bien au froid. Des fourmillements, picotements, sensation de brûlures précèdent l’apparition, sur la peau ou les muqueuses, de petites vésicules pleines d’un liquide clair. Elles vont se rompre, se dessécher et former de petites croutes jaunâtres, qui normalement tombent sans laisser de traces. Compter deux à trois semaines entre l’apparition des premiers signes et la guérison complète. Le risque de contagion est élevé au moment de la poussée des vésicules. Les complications graves sont rares, essentiellement de type kératoconjonctivite.

Une infection par ce virus signe une immunité défaillante, souvent liée à un état de fatigue important. Les huiles essentielles appliquées localement, en geste simple ou en synergie, pourront agir efficacement pour contrer ce virus. Un accompagnement complémentaire pour remonter l’immunité est aussi vivement conseillé. Par exemple, ces articles peuvent vous être utile : Renforcer son système immunitaire avec les huiles essentielles. Ou encore, Fatigue, l’aromathérapie pour retrouver le tonus.

Bouton de fièvre : conduite à tenir localement

  • Nettoyage doux à l’eau et au savon, sécher délicatement
  • Ne pas gratter les vésicules et lésions
  • Utiliser du linge de toilette personnel, pas de baisers avec l’entourage
  • Eviter le maquillage, ne pas partager son stick à lèvres
  • Si port de lentilles de contact, ne pas les humidifier avec sa salive

Le traitement classique consiste en l’application locale de solution antiseptique, puis de crème à visée antivirale.

HSV 1 : quelles huiles essentielles choisir pour contrer l’herpès labial ?

Les huiles essentielles de Ravintsara et Niaouli sont à privilégier pour lutter contre le virus de l‘herpès labial, seules ou associées l’une à l’autre. Les huiles essentielles de Menthe poivrée, Camomille noble et Lavande fine complèteront leur action antivirale pour soulager douleurs et démangeaisons et favoriser la cicatrisation.

Bouton de fièvre ou herpès labial et huiles essentielles de Ravintsara et Niaouli

Le Ravintsara et le Niaouli sont deux arbres des forêts de Madagascar. Les huiles essentielles extraites de leurs feuilles sont riches en cinéole, ou eucalyptol, molécule aux propriétés antivirales, qui leur donne cette odeur si caractéristique, très proche de celle, plus connue, de l’Eucalyptus radié. Immunomodulantes et fébrifuges, expectorantes, ce sont des huiles essentielles couramment utilisées dans les pathologies ORL. L’huile essentielle de Ravintsara est aussi neurotonique et stimulante : elle aide à se remettre d’états de fatigue profonde. Elle améliore la qualité du sommeil. L’huile essentielle de Niaouli possède une action oestrogen-like, intéressante en période de préménopause. Cela implique toutefois de ne pas l’utiliser en cas d’antécédents de cancer hormonodépendant, mastose ou endométriose. Enfin, étant toutes les deux très efficaces sur le virus de l’herpès, tout en étant bien tolérées au niveau cutané, leur intérêt dans ce contexte est évident.

Pour encore plus d’efficacité et de confort, Ravintsara et Niaouli sont à associer à :

  • HE Menthe poivrée : variété de menthe hybride, dont l’huile essentielle d’odeur mentholée et fraîche, est presque « réfrigérante ». Par son « effet froid », anesthésiant, elle calme instantanément la sensation de douleur, et elle agit aussi par ses propriétés antiherpétiques.
  • HE Camomille romaine : petite fleur blanche, légère et aérienne, la Camomille romaine, ou Camomille noble, produit une huile essentielle anti-inflammatoire, antalgique et pré-anesthésiante.
  • HE Lavande aspic : lavande de basse altitude, dont l’huile essentielle, chargée en camphre, est anti-infectieuse – particulièrement virucide -, anti-inflammatoire et cicatrisante. Elle contre le virus de l’herpès, soulage des démangeaisons et sensations de brûlures, et active la cicatrisation.

 

Bouton de fièvre : comment se soulager en aromathérapie ?

Il est important d’agir dès les premiers symptômes, même dès la première sensation de picotements. Plus on applique tôt les huiles essentielles, plus la régression sera rapide.

Le geste simple anti HSV1 : huile essentielle de Ravintsara, Cinnamomum camphora CT 1,8 cinéole  ou de Niaouli, Melaleuca quinquenervia 

Dès les premiers symptômes, si possible avant l’apparition du bouton, appliquer au coton-tige une goutte pure de l’une ou l’autre de ces huiles essentielles, sur les zones qui picotent, 4 à 6 fois par jour pendant 24 à 48h. Si l’application pure est douloureuse, diluer l’huile essentielle à part égale dans une huile végétale type noyau d’Abricot, Jojoba ou macérât huileux de Calendula.

Pour plus d’efficacité, ou en cas d’infections récidivantes, appliquer la synergie suivante, plus puissante et adaptée.

MA FORMULE
« Boutons de fièvre »

Propriétés : anti-infectieuse, virucide, anti-inflammatoire, antalgique, cicatrisante

Indications : bouton de fièvre ou herpès labial

HE Ravintsara, Cinnamomum camphora CT 1,8 cinéole2 ml
HE Niaouli, Melaleuca quinquenervia1 ml
HE Menthe poivrée, Mentha X piperita1 ml
HE Camomille noble, Chamaemelum nobile1 ml
HE Lavande aspic, Lavandula latifolia ou spica1 ml
MH Calendula ou HV JojobaQSP 10 ml
(Complément)

Mode d’utilisation : réaliser le mélange dans un flacon de 10 ml en verre teinté. Appliquer une goutte de la synergie, sur la zone concernée, jusqu’à 8 fois par jour les premiers jours, puis diminuer à 4 applications par jour jusqu’à disparition complète.

Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes, enfant < 7ans, sujet épileptique, sujet asthmatique, antécédents de cancer hormonodépendant – prudence chez les sujets hypertendus

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Vous trouverez aussi sur le site AMSOAM, la liste des ateliers d’aromathérapie niveau initié pour vous permettre de bien utiliser les huiles essentielles chez vous, de manière efficace et en toute sécurité. Pour commencer n’oubliez pas de suivre l’atelier découverte et initiation aux huiles essentielles.

Avatar
Marie-Amélie de Bernouis est Docteur en Pharmacie et aromatologue. Elle se passionne depuis toujours pour les thérapies complémentaires. La relation à l’autre et le soin sont au cœur de son travail. Formée à la réflexologie plantaire, à la phytothérapie et l’aromathérapie scientifique (DU Paris V et certification AMSOAM by Aude Maillard), les huiles essentielles y ont trouvé naturellement leur place. Forte d’une longue expérience de conseil client en officine et au sein d’un laboratoire de cosmétiques bio et d’aromathérapie, elle aime partager ses connaissances et faire découvrir la richesse de ses outils. Elle anime aujourd’hui des ateliers et formations d’aromathérapie, propose des accompagnements individuels en cabinet et rédige régulièrement des articles d’aromathérapie.