Traitement flash de la grippe avec les huiles essentielles

563
traitement flash de la grippe avec les huiles essentielles

L’infection grippale prend souvent au dépourvu, et en l’espace de quelques heures, courbatures, abattement général, toux et fièvre obligent à lâcher ses taches du quotidien pour se mettre au repos et à la diète.

Il y a quelques gestes simples aromatiques qui peuvent accélérer de manière évidente la guérison, anéantir le virus et revitaliser l’organisme.

Ce virus de la grippe peut être particulièrement virulent. Il a des atouts majeurs qui le rendent dangereux, à savoir sa vitesse de réplication ainsi que sa capacité à muter et à déjouer les forces immunitaires naturelles ou vaccinales. Les sujets fragiles, comme les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes sont vivement encouragés à se faire vacciner. Pour autant, devant cette puissance et cette intelligence microbienne, on sait que les vaccins, d’une année sur l’autre, ne sont plus spécifiques du virus, qui a muté et évolué. Si la prévention est le maître mot, certaines huiles essentielles ont des propriétés antivirales spécifiquement contre ce virus influenzae, et peuvent être d’un soutien inégalé lorsque l’infection est déclarée pour augmenter le pouvoir d’auto-guérison du corps, éviter le pire, stimuler les anticorps et faire la guerre au microbe grippal.

Rappels des  gestes préventifs pour prévenir la grippe

Pour bien prévenir la grippe et les rhumes, plusieurs conseils sont à suivre scrupuleusement :

  • Bien se laver les mains régulièrement. Adopter aussi le geste de désinfection des mains avec les huiles essentielles virucides pouvant être déposées pures sur la peau. Pus précisément les huiles essentielles de tea tree, laurier noble, eucalyptus radié ou globulus, cajeput ou encore ravintsara. Déposer 2 à 3 gouttes dans le creux de la main et frotter énergiquement sur l’ensemble des doigts et des paumes. Attention à ne pas se frotter les yeux dans les minutes qui suivent. Des études in vitro ont rapporté que la molécule de terpinéol-4, retrouvée dans l’huile essentielle de tea tree avait une activité virucide spécifiquement sur le virus H1N1.
  • Diffuser au quotidien des huiles essentielles anti virales dans la maison, pour limiter la contagiosité du virus et soutenir l’immunité des occupants. Par exemple : HE ravintsara, HE eucalyptus radié, HE pin sylvestre, HE gingembre, HE laurier noble. Toutes ces huiles essentielles peuvent être mélanger dans le diffuseur, en respectant le nombre de gouttes total recommandé par le fabriquant. Diffuser 10 minutes toutes les 2 heures.Il est important par ailleurs que le foie fonctionne correctement pour que le sang soit bien épuré et fluide. Pour cela, une alimentation sans excès de graisse saturée est souhaitable, ainsi qu’une cure détoxifiante qui aura été faite à l’automne, quelques semaines auparavant.
  • La flore intestinale doit être riche et diversifiée, car c’est à ce niveau que s’effectue la synthèse des anticorps responsable de la défense des voies respiratoires. Pour garantir l’équilibre de cet écosystème, la présence de crudités variées de saison et de fruits, est nécessaire à chaque repas.
  • Tout état de fatigue passager doit être pris en compte et évacuer rapidement, pour éviter l’effondrement immunitaire.
  • Le stress doit être bien géré et les insomnies traitées.
  • Pour plus d’informations sur ces sujets, les articles suivants sont vivement conseillés :

Soutenir ses défenses immunitaires en hiver,

Ainsi que Fatigue chronique, l’aromathérapie pour retrouver le tonus 

Pour bien dormir et bien gérer son stress ; un atelier aromathérapie gestion des troubles nerveux et du comportement est dédié à ce sujet.

Conseils pour optimiser l’efficacité des huiles essentielles contre le virus grippal

Lorsque les deux points suivants sont respectés, l’infection grippale peut être traitée par les huiles essentielles en moins de 24h.

  • Réagir le plus vite possible dès l’apparition des premiers symptômes, quitte à se tromper sur le sujet, le bénéfice sera de toute façon un coup de fouet immunitaire.
  • Utiliser les huiles essentielles à des doses massives par voie cutanée, on peut dire comme un « embaumement ».

PRUDENCE : Eviter d’appliquer les huiles essentielles pures en grande quantité sur une peau eczémateuse, atopique ou allergique. Et les sujets asthmatiques et épileptiques, les enfants de moins de 12 ans, les femmes enceintes et allaitante ne peuvent pas recevoir de doses massives d’huiles essentielles

Quelles sont les huiles essentielles les plus efficaces contre la grippe ?

Les propriétés antivirales spécifiquement contre le virus influenzae de la grippe se retrouvent largement dans toutes les huiles essentielles qui contiennent la molécule de 1,8 cinéole, particulièrement antivirale, expectorante et immunostimulante. Ainsi, les huiles essentielles d’eucalyptus globulus et radié, de niaouli, de cajeput, ou encore de laurier noble et de ravintsara sont les plus communément utilisées, sans oublier également les huiles essentielles de conifères et celle de tea tree.

Lorsque le virus s’accroche aux cellules des voies respiratoires, les épithéliums s’enflamment et les messagers de l’inflammation inondent les tissus pulmonaires et ORL. Pour améliorer le confort respiratoire, éviter la surinfection bronchique et accélérer la guérison, les huiles essentielles peuvent aider à passer de la réaction inflammatoire à la réponse inflammatoire, en apportant à la fois soutien et apaisement au système immunitaire. Voilà pourquoi dans la synergie proposée, il y a une huile essentielle de gingembre, particulièrement anti-inflammatoire et dynamisante par ailleurs.

IMPORTANT : Si les symptômes n’ont pas diminué au bout de 3 heures d’utilisation intensive de cette synergie, il ne sert à rien de continuer. Il est conseillé de tester dans ce cas, une autre huile essentielle beaucoup plus puissante mais par ailleurs dermocaustique et hépatotoxique, celle de thym à thymol. Pour déjouer ces toxicités, il faut l’appliquer sur la voute plantaire en évitant de la déposer sur les espaces interdigitaux des pieds (ou des mains) sous peine de brûlures. Appliquer 5 gouttes d’huile essentielle de thym à thymol sous chaque pied toutes les 30 minutes, 3 fois de suite puis espacer toutes les heures sans dépasser 5 applications dans la journée.

Reconnaître les symptômes grippaux

Lorsque le virus de la grippe a investi les voies aériennes, le corps se plonge très rapidement dans un état de surchauffe générale dans tous les émonctoires. La peau est brûlante et transpirante, la température corporelle s’élève rapidement, les vaisseaux se dilatent pour tenter de thermo-réguler. Les poumons et les voies respiratoires s’enflamment au fur et à mesure des réplications virales. Les mucosités et la toux sont le signe d’un grand nettoyage pour décrocher le virus. Le flot de toxines virales intoxique l’ensemble de l’organisme qui exprime : douleurs dans les ganglions lymphatiques, les muscles et les articulations, des urines foncées et malodorantes, et parfois même aussi des diarrhées et des douleurs abdominales, signes de l’inflammation des intestins.

La grippe correspond en fait à une purification profonde de tout le corps, elle impose le repos et la diète… a méditer lorsque l’on sait que l’épidémie grippale flambe juste après les excès alimentaires des fêtes de fin d’année.

Idées de belles diffusions aromatiques anti-grippales

Si l’on a envie d’efficacité contre le virus de la grippe, on a aussi envie de plaisir avec ces molécules odoriférantes aux fragrances parfois si subtiles. Il n’est pas toujours simples d’avoir l’art de les mélanger pour créer une synergie harmonieuse. Voilà quelques idées de jolis bouquets olfactifs efficaces contre les virus de l’hiver.

Ravintsara et orange douce (à parts égales)

Romarin à cinéole, pin sylvestre et gingembre (à parts égales)

Ravintsara, lavande fine, gingembre (à parts égales)

Pin sylvestre, sapin pectiné, épinette noire (à parts égales)

Eucalyptus radié, sapin pectiné (à parts égales)

 

MA FORMULE
Traitement flash contre la grippe

Propriétés : antivirales, immunostiumlantes, anti-inflammatoires, dynamisantes, expectorantes et fluidifiantes des mucosités, antalgiques.

Indications : grippes et infections apparentées, rhumes et catarrhes, bronchites et pneumopathies.

HE gingembre
Zingiber officinalis
10 ml
HE tea tree
Melaleuca alternifolia
10 ml
HE ravintsara
Cinnamomum camphora CT 1,8 cinéole
5 ml
HE eucalyptus radié
Eucalyptus radiata
5 ml

Prendre un flacon vide en verre teinté de 30 ml muni d’un compte-gouttes capillaire, y verser les huiles essentielles selon les quantités indiquées, refermer et agiter.

VOIE CUTANEE :

Dose d’attaque : 5 à 10 ml selon la corpulence de l’individu (seulement 3 ml chez l’enfant de 7 ans à 12 ans) à faire pénétrer en une fois. Si la fièvre n’est pas trop élevée, après une douche chaude (ou la pause d’une bouillotte sur le dos ou les pieds) pour accélérer la pénétration des molécules aromatiques, prélever la quantité conseillée de la synergie à l’aide d’une pipette plastique et faire pénétrer en massant énergiquement sur l’ensemble du dos et du thorax.

Dose de maintien : 30 gouttes (seulement 15 chez l’enfant à partir de 7 ans) à appliquer toutes les 30 minutes en changeant de site d’application à chaque fois : sur le thorax, le dos, l’intérieur des bras, sous les pieds, derrière les genoux. Espacer au bout de 4 à 6 heures selon la vitesse d’amélioration.

Si le lendemain les symptômes persistent, renouveler le même protocole (dose d’attaque et dose de maintien).

CONTRE INDICATIONS : enfants de moins 7 ans, femmes enceintes et allaitantes, asthmatiques et épileptiques.

PRECAUTIONS D’EMPLOI : prudence sur les peaux atopiques, exémateuses, ou allergiques, privilégier l’application sur la face plantaire.