Epilation et soins aux huiles essentielles et huiles végétales

huile essentielle et épilation

Jambes douces, épilées… envie d’air et de soleil sur la peau : l’été appelle à prendre particulièrement soin de toutes ces zones cutanées, notamment avant et après épilation.Huiles essentielles, hydrolats, huiles végétales, poudres douces… autant de matières premières d’origine naturelle, intéressantes dans ce contexte pour apaiser, calmer les rougeurs, diminuer la repousse, tout en respectant et en restaurant l’intégrité de la peau.

Pré et post-épilation : prendre soin de sa peau de manière naturelle, avant et après épilation

L’épilation est un moment souvent délicat, pas toujours agréable, et plus ou moins douloureux selon les femmes, chacune ayant une pilosité différente. Lors de la toute première épilation, prendre le temps de bien se préparer : en faire un moment à part pour qu’il reste un bon souvenir et ne génère pas d’appréhension à chaque fois que ce geste sera reconduit. Il est important d’hydrater et nourrir quotidiennement la peau, afin de faciliter l’épilation et de minimiser rougeurs et douleurs à ce moment-là. La veille de l’épilation : procéder à un gommage, évidemment plus doux au niveau du maillot et des aisselles. Le jour J, un talc peut être appliqué juste avant, puis tout de suite après l’épilation, surtout sur les zones sensibles. Enfin, sur les jambes, procéder ensuite à un soin hydratant, calmant et réparateur.

Gommer, hydrater et nourrir : Aloe vera, huiles essentielles, hydrolats et huiles végétales en soins pré et post-épilation

Quel exfoliant pour gommer ?

  • Gommage à base de fibre de bambou ou de poudre de coques de noix : pour les jambes
  • Exfoliation douce avec un produit formulé à base de pulpe de coco, perles de jojoba ou poudre de rose musquée : pour les zones sensibles

Quelle matière première pour hydrater et/ou calmer les rougeurs ?

  • Gel à l’Aloe vera : en application douce, pour un effet hydratant, réparateur, protecteur
  • Hydrolats de Tea tree, Laurier noble ou Romarin à verbénone : en pulvérisation sur les zones présentant des rougeurs (ou peaux à problèmes), pour un effet antiseptique
  • Hydrolats de Camomille romaine ou Lavande officinale : pour les peaux fragiles
  • Hydrolat de Rose : pour les sèches et/ou matures

Quelles huiles végétales pour calmer ou nourrir et protéger de la déshydratation ?

  • Huile végétale de Jojoba, réparatrice, associée à de l’huile végétale de Nigelle (à hauteur de 10 à 30%) purifiante et apaisante : pour les peaux à problèmes ou en cas de poils incarnés
  • Huile végétale de Souchet : pour limiter la repousse des poils
  • Macérat huileux de Calendula, anti-inflammatoire pour les peaux très sensibles
  • Huile végétale de Coco, nourrissante, et favorisant en mélange une bonne pénétration des autres huiles végétales
  • Huiles végétales d’Avocat, Germe de blé et Rose musquée, très nourrissantes, réparatrices et régénérantes
  • Huile végétale de Macadamia, huile « sèche », pénétrante, assurant une bonne protection contre les agressions extérieures (froid, soleil, mer, colorations…)

Quelles huiles essentielles pour minimiser rougeurs et douleurs ?

  • Huiles essentielles anti- infectieuses: Palmarosa, Tea tree
  • Huiles essentielles anti-inflammatoires: Lavande fine, Lavande aspic et Hélichryse italienne
  • Huiles essentielles cicatrisantes: Lavande aspic, Romarin à verbénone
  • Huiles essentielles astringentes : Palmarosa

L’huile essentielle de Géranium d’Egypte, Pelargonium graveolens CV Egypte, présente l’ensemble de ces propriétés. Sa note florale proche de celle de la rose est appréciée. C’est pourquoi elle est intégrée dans de très nombreuses formulations.

Ces huiles essentielles, seules ou en synergies, sont à utiliser en « soin minute » (cf encadré ci-dessous). Elles peuvent aussi être intégrées dans des huiles végétales, crèmes ou laits corporels neutres : une concentration de 1 à 5 %, est possible, soit 30 à 150 gouttes pour 100 ml (toutes huiles essentielles confondues). Ces préparations seront appliquées sur les zones concernées.

« Soin minute » quotidien, hydratant et nourrissant, entre deux épilations

Le geste simple : appliquer sur la peau une noisette de gel à l’Aloe vera ou pulvériser l’hydrolat de votre choix, puis sur peau encore humide, faire pénétrer une noisette d’huile végétale, éventuellement assortie d’une ou deux goutte(s) d’huile essentielle.

Contre-indications à l’emploi des huiles essentielles dans ce contexte, sans l’avis d’un professionnel de santé : femmes enceintes et allaitantes, enfants, sujets asthmatiques et épileptiques – prudence en cas d’épilation sur le visage ou d’épilation intégrale du maillot

Soin pré ou post-épilation : talc aromatique à l’huile essentielle de Géranium d’Egypte

Le talc est un minerai d’origine naturelle, totalement inerte et au toucher très légèrement gras, mais doux et lisse. Sa capacité d’absorption et ses propriétés lubrifiantes permettent d’adoucir toutes les zones épilées, notamment les aisselles.

Associé à des huiles essentielles aux propriétés antiseptiques et cicatrisantes, voire même hémostatiques pour l’huile essentielle de Géranium, il permet de réaliser un « Talc aromatique pré ou post-épilation », selon la formulation ci-dessous.

  • Talc officinal : 100 g
  • Alcool à 90° (d’origine végétale) : 5 ml
  • HE Géranium d’Egypte, Pelargonium graveolens CV Egypte : 10 gouttes

Mode d’utilisation : dans un mortier, diluer les huiles essentielles avec l’alcool à 90°. Ajouter ensuite une petite quantité de talc, triturer l’ensemble avec un pilon pour obtenir une pate homogène, puis ajouter peu à peu tout le reste du talc. L’alcool doit s’évaporer et laisser une poudre fine, sèche et homogène. A conditionner dans une poudreuse et à pulvériser sur les zones concernées, avant et/ou après épilation. Durée de conservation : 6 mois environ

Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes, enfants, sujets asthmatiques et épileptiques – prudence en cas d’épilation du visage ou d’épilation intégrale du maillot

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Vous trouverez aussi sur le site AMSOAM, la liste des ateliers d’aromathérapie niveau initié pour vous permettre de bien utiliser les huiles essentielles chez vous, de manière efficace et en toute sécurité. Pour commencer n’oubliez pas de suivre l’atelier découverte et initiation aux huiles essentielles.

Avatar
Marie-Amélie de Bernouis est Docteur en Pharmacie et aromatologue. Elle se passionne depuis toujours pour les thérapies complémentaires. La relation à l’autre et le soin sont au cœur de son travail. Formée à la réflexologie plantaire, à la phytothérapie et l’aromathérapie scientifique (DU Paris V et certification AMSOAM by Aude Maillard), les huiles essentielles y ont trouvé naturellement leur place. Forte d’une longue expérience de conseil client en officine et au sein d’un laboratoire de cosmétiques bio et d’aromathérapie, elle aime partager ses connaissances et faire découvrir la richesse de ses outils. Elle anime aujourd’hui des ateliers et formations d’aromathérapie, propose des accompagnements individuels en cabinet et rédige régulièrement des articles d’aromathérapie.