Soulager sa migraine avec les huiles essentielles

24
Migraine maux de tete huiles essentielles

La migraine correspond en général à une douleur latérale, sur un côté de la tête. L’étymologie de ce mot vient de HEMI, raccourci en MI- soit la moitié, et CRANIA, devenu Grania- le crâne. La crise de migraine est précédée de l’aura qui dure environ une heure, qui correspond à un moment de dépolarisation des neurones du cortex. Ce moment est associé à des troubles de la vue, de la sensibilité et des sens (hallucinations visuelles et auditives possibles). La migraine se répète en général sous forme de crises parfois violentes. La médecine conventionnelle possède des réponses antalgiques très efficaces sans être pour autant dénuées d’effets secondaires, surtout lorsque les traitements sont pris régulièrement. Il existe même certains médicaments qui peuvent occasionner par accumulation de dose un syndrome d’intoxication et des céphalées. Si le traitement des migraines doit tenir compte des faiblesses du terrain, comme les tensions nerveuses, l’équilibre métabolique ou hormonal, les huiles essentielles peuvent être très antalgiques pendant la crise et dénuées d’effets secondaires (attention tout de même à prendre connaissance des contre-indications explicitées un peu plus bas).

Les huiles essentielles qui soulagent les migraines

La crise migraineuse peut durer de 4 heures à 3 jours.  Elle est pulsatile comme une pression qui bat à l’intérieur du crâne, et est associée à des nausées voire des vomissements et une gêne à la lumière et au bruit.

Il existe une molécule aromatique particulièrement adaptée pour soulager ce type de douleurs à la fois vasculaire et neurologique, provenant de la dilation d’un vaisseau qui devient pulsatile et inflammatoire.

Cette molécule est celle de menthol. On la trouve dans l’huile essentielle de menthe poivrée (ou celle de menthe des champs). C’est un vasoconstricteur, c’est-à-dire qu’elle resserre le diamètre des vaisseaux, accélère la vitesse du flux sanguin au niveau de la zone imprégnée, et procure une anesthésie des tissus qui la reçoit par réfrigération. Ce mécanisme d’action explique, qu’une application d’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes, ou le front procure un soulagement dans les minutes qui suivent, par un effet glaçon. Cette propriété anesthésiante peut être mise à profit pour tous les types de douleurs localisées, et sans plaie, et particulièrement les crises de migraines.

Une autre molécule est souvent utilisée dans la gestion de la douleur en synergie avec celle de menthol c’est celle de camphre. On la retrouve dans les huiles essentielles de lavandin, de lavande aspic ou encore dans celle de romarin camphré. Particulièrement antalgique, elle est très efficace en association avec le menthol pour faire durer l’effet antalgique. Quand la migraine est rebelle, le mélange des deux dans un même flacon peut être intéressant (Cf plus bas d’ans l’encadré).

Les bons gestes pour diminuer le mal de tête

Pour que l’huile essentielle de menthe poivrée soit efficace, rapide et sans risque, il convient :

  • de réagir le plus vite possible
  • de ne pas la diluer dans une huile végétale
  • de fermer IMPERATIVEMENT les yeux pendant l’application
  • 4 applications maximum en 24h

La goutte s’applique avec le bout du doigt, sur le front et les tempes. Il est inutile d’en mettre en bouche. Cette application peut être renouvelée une quinzaine de minutes après si besoin, maximum 4 fois dans la journée. Il est important de respecter le nombre maximum d’application, sous peine d’avoir une aggravation des douleurs, et une toxicité de l’huile essentielle de menthe poivrée.

En cas de migraine rebelle, que faire avec les huiles essentielles ?

Si l’efficacité n’est pas suffisante, l’huile essentielle de menthe poivrée peut être mélangée en synergie avec l’huile essentielle de gaulthérie couchée et celle de romarin camphré. Comme la formule conseillée ci dessous :

  • HE menthe poivrée 5 ml
  • HE gaulthérie couchée 2,5 ml
  • HE romarin camphré 2,5 ml

A conditionner dans un roll-on de 10 ml, déposer une trace sur le front et les tempes dès les premiers symptômes de l’aura. Renouveler si besoin au bout de 20 minutes.

CONTRE-INDICATIONS avec le camphre : sujets épileptiques, femmes enceintes et allaitantes, enfants.

CONTRE-INDICATIONS avec l’huile essentielle de menthe poivrée : Cf encadré plus bas

PRUDENCE avec l’huile essentielle de gaulthérie : en cas d’allergie à l’aspirine

Précautions d’emploi et contre-indications avec l’huile essentielle de menthe poivrée

Cette huile essentielle est formellement contre indiquée chez les sujets épileptiques, pendant la grossesse et l’allaitement, ainsi que chez les enfants, elle est strictement contre indiquée chez les nourrissons de moins de 30 mois, car elle leur provoque des détresses respiratoires qui peuvent aller jusqu’à l’étouffement.

Cette huile essentielle élève la tension artérielle, une utilisation quotidienne est donc déconseillée chez les sujets présentant de l’hypertension artérielle ainsi que des pathologies cardiaques.

L’huile essentielle de menthe poivrée pure ne s’utilise par voie cutanée que LOCALEMENT. En effet, une application de cette huile essentielle pure sur une surface étendue de peau peut amener une brûlure par le froid pouvant aller jusqu’à l’hypothermie et à l’arrêt cardiaque. L’huile essentielle de menthe poivrée pour cette raison est strictement contre indiquée dans le bain. Sa dilution dans les gels spécial-jambes lourdes est parfaitement adaptée à moins de 10%.

Certaines céphalées, trop profondes ne cèdent pas à l’application d’huile essentielle. Il est inutile de poursuivre les applications si les douleurs n’ont pas cédé au bout d’une dizaine de minutes.

Dans tous les cas, la gestion du stress et la régulation des cycles (syndrome prémenstruel) sont vivement recommandées pour rééquilibrer l’activité neurologique cérébrale.

Des informations sur ce sujet sont données aux ATELIERS HUILES ESSENTIELLES AMSOAM, notamment celui sur la GESTION DU STRESS, anxiété, déprime et insomnie, ou encore les huiles essentielles pour la FEMME.

PARTAGER
Docteur en Pharmacie, aromatologue et réflexologue. Aude Maillard a une approche très complète des huiles essentielles, à la fois scientifique et énergétique. C’est aussi et avant tout une passionnée des huiles essentielles avide de transmettre son savoir. Elle anime aujourd’hui des ateliers santé autour de l’aromathérapie ainsi que des formations professionnelles pour devenir aromathérapeute.