Cure détox de printemps, repartir du bon pied : Comment faire avec les huiles essentielles ?

cure-detox-huiles-essentielles

Selon le calendrier de la médecine traditionnelle chinoise, à partir de la première quinzaine de février est venu le temps de nettoyer l’organisme des toxines accumulées au cours de l’hiver et d’entamer une cure détox de printemps… habitude d’ailleurs présente dans de nombreuses autres traditions. Comptons pour cela sur l’aide précieuse des huiles essentielles !

Le foie, organe majeur de détoxification de l’organisme

Le corps ingère, métabolise, assimile et élimine différentes sortes de molécules. La métabolisation est assurée surtout par le foie et l’élimination par les reins. Ces deux émonctoires (organes permettant l’élimination des toxines) ont besoin d’une attention particulière et doivent être entretenus, soutenus, pour fonctionner au mieux.

Le foie a plusieurs fonctions : la métabolisation des molécules (dont glucides et lipides), la synthèse de protéines sanguines, la production de bile (stockée dans la vésicule biliaire et indispensable à la digestion des graisses) et la détoxification de l’organisme, c’est-à-dire la transformation de toxines issues de la dégradation de notre alimentation, de l’ingestion d’alcool et de molécules médicamenteuses.

A la sortie de l’hiver, où notre organisme a fonctionné au ralenti et accumulé les graisses, le foie a besoin d’être allégé de toutes ces surcharges. Le stress quotidien, le manque d’activité physique, la fatigue, certains traitements médicamenteux ou certains toxiques de l’environnement, peuvent aussi freiner le travail normal du foie et des reins. Les autres émonctoires participent à ce mouvement : intestins, poumons et peau. Peuvent apparaître alors des signes d’élimination comme le nez constamment encombré (en dehors de toute pathologie ORL), des boutons, un teint terne…

Tout cela indique un besoin de nettoyage, pour repartir du bon pied vers un printemps dynamique et entreprenant… le corps et l’esprit ont besoin d’être allégés de l’inutile !

Détox, oui mais… pour qui et comment ?

Une cure de détoxification se prépare : en effet, elle mobilise une certaine énergie et doit être adaptée à l’état de santé de chacun. Elle dure d’une à trois semaines selon les besoins.

Il est important d’écouter son corps, d’être attentif à son fonctionnement : quelques jours peuvent suffire. Elle peut donner, au début, des sensations un peu désagréables (nausées, fatigue, boutons…), mais cela ne doit pas durer. Elle procure ensuite une sensation de légèreté et d’énergie retrouvée !

Une cure détox sera douce et courte chez une personne fragile et/ou âgée et pourra se faire aussi avec d’autres outils que l’aromathérapie : jus de légumes, tisanes, …Elle est par ailleurs contre-indiquée chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, en cas d’ablation de la vésicule biliaire, obstruction des voies biliaires, occlusion intestinale, insuffisance hépatique ou rénale, ainsi qu’en cas de prise de médicaments au long cours (interférence possible avec le métabolisme des médicaments).

Les principales huiles essentielles détoxifiantes

La nature est riche de plantes à essences pour détoxifier l’organisme : Citron jaune, Livèche, Céleri, Lédon du Groënland, Carotte, Genévrier, Romarin à verbénone…

Trois options différentes sont possibles : choisir celle qui semble la plus appropriée à son besoin.

Un geste simple : l’huile essentielle de Citron jaune (zeste)

L’huile essentielle de Citron est un bon tonique digestif, qui soutient le travail du foie, a une action dépurative et fluidifiante sanguine et apporte en parallèle un effet stimulant immunitaire.

Mode d’utilisation : 1 à 2 gouttes, 2 à 3 fois par jour, mélangée à du miel ou de l’huile végétale. Laisser en fondre en bouche et avaler.

Contre-indication spécifique : traitement anticoagulant – très photosensibilante, pas d’exposition au soleil pendant huit heures après application cutanée

Un geste ciblé détox : l’huile essentielle de Livèche (racine)

La livèche est utilisée en cuisine comme condiment : on la retrouve souvent dans les « Sels aux herbes ». Sa racine donne une huile essentielle épaisse, d’odeur soutenue, ayant des propriétés dépuratives, détoxifiantes et même antitoxiques. Elle agit sur le foie et les reins. Elle est particulièrement intéressante pour nettoyer l’organisme à la suite de traitements médicamenteux lourds et/ou prolongés. C’est un actif naturel inégalé pour neutraliser les métaux lourds. Elle a un effet légèrement diurétique.

Mode d’utilisation : 1 à 2 gouttes, 2 à 3 fois par jour, après les repas. Prélever l’huile essentielle à la pipette et bien la mélanger à une cuillère à café d’huile végétale (olive, colza, sésame…) avant la mise en bouche. Cure de 7 jours, à adapter selon les besoins

Contre-indication spécifique : pas d’usage prolongé sans avis thérapeutique – photosensibilante, pas d’exposition au soleil pendant huit heures après application cutanée

Remarque : Il est possible d’associer HE de Citron jaune et HE de Livèche, mais sans dépasser la dose totale de 1 à 2 gouttes, 2 à 3 fois par jour.

Cure détox complète : synergie d’huiles essentielles détox de printemps

Si les signes d’«encrassement» (nausées, lenteur à la digestion, mauvaise haleine,…) sont conséquents et/ou anciens, un protocole plus long avec une synergie, c’est-à-dire un mélange d’huiles essentielles travaillant de manière complémentaire, est nécessaire.

Aux huiles essentielles de Citron jaune et Livèche peuvent s’ajouter celles d’Estragon, Carotte et Romarin à verbénone. L’huile essentielle d’Estragon a des propriétés digestives, antispasmodiques et antiallergiques (intéressante en cette saison). L’huile essentielle de Carotte draine le foie et les reins, est purifiante de la peau et des vaisseaux. L’huile essentielle de Romarin à verbénone est une des huiles essentielles majeures de la santé hépatique, de la vésicule biliaire et du pancréas. Elle nettoie, rééquilibre le terrain hormonal dans son ensemble et revitalise en profondeur.

FORMULE
Synergie détox de printemps avec les huiles essentielles

HE Citron jaune, Citrus limonum 3ml
HE Livèche, Levisticum officinale1ml
HE Estragon, Artemisia dracunculus2ml
HE Carotte, Daucus carotta 1ml
HE Romarin à verbénone, Rosmarinus officinalis CT Verbénone3ml
Mode d’utilisation : réaliser le mélange dans un flacon en verre teinté de 10 ml avec codigoutte. Prendre 2 gouttes de cette synergie, matin et soir, après les repas, en la mélangeant au préalable dans une cuillère à café d’huile végétale (olive ou colza). La garder en bouche avant de l’avaler. Cure de quelques jours à 3 semaines selon le ressenti.
Contre-indications spécifiques : traitement anti-coagulant, antécédents de cancers hormonodépendants, pas d’usage prolongé sans avis thérapeutique

Pour compléter cet article et vous apporter des informations supplémentaires, vous pouvez suivre les recommandations dans l’article AMSOAM, Cure détox printemps : Conseils naturopathiques, hydrolats et massage du foie.

Vous pouvez aussi suivre l’atelier d’aromathérapie (niveau initié) AMSOAM “bien dans son ventre”, sur le thème de la digestion. Les prochaines dates sont en bas de page.