Toxicité des huiles essentielles (partie 4)

Aude Maillard

Docteur en Pharmacie et aromatologue

huile essentielle toxicité contre indications dangers

Les cétones, des molécules très DANGEREUSES

Des molécules toxiques sur le système nerveux

Parmi les molécules aromatiques, celles appelées cétones (piperitone, carvone, camphre, pulegone, fenchone) sont des molécules aromatiques aux propriétés pharmacologiques puissantes. Si elle sont dotées d’une belle valeur pharmacologique elle sont aussi délicates à manipuler en raison de leur double toxicité : neurotoxicité et action abortive. Une huile essentielle administrée à un sujet fragile (bébé, femme enceinte ou épileptique), peut déclencher une réaction neurotoxique très rapidement. Ce risque est présent aussi bien par voie cutanée que par voie interne. Il peut s’exprimer en une application ou bien aussi au bout de plusieurs jours, par accumulation de doses. Il s’exprimera par une série de symptômes comme : état apathique, somnolence, nausées, vomissements, vertiges. Selon la dose administrée, cette altération neurologique pourra amener convulsions, obnubilation et perte de connaissance, voire même un coma et le décès.

Différents niveaux de neurotoxicité

Toutefois, le risque est à nuancer, la toxicité de ces molécules étant variable d’une cétone à une, et d’une huile essentielle à une autre. Elle dépend aussi de la voie d’administration (oralement une cétone sera beaucoup plus toxique que si elle est appliquée sur la peau). Le type de cétone doit également être pris en compte. Par exemple, l’italdione, présente dans l’hélichryse italienne, est peu toxique. Son utilisation est donc possible chez le nourrisson après une chute ou une brûlure. Le dosage devra être cependant adapté à chacun.

Listes des huiles essentielles les plus neurotoxiques

Parmi les huiles essentielles commercialisées et accessible au grand public, voici la liste : sauge officinale (thujone), thuya (thujone), Achillée ligustra (thujone), cèdre Atlas (atlantone), toutes les espèces de menthes (menthone, pulegone et piperitone), eucalyptus à camphre (bornéone), à pipéritone, eucalyptus camaldulensis), eucalyptus globulus, à cryptone, lavande aspic (bornéone) et stoechade (fenchone), romarin camphre.

Liste des huiles essentielles appartenant au monopole pharmaceutique qui nécessite une délivrance accompagnée d’un conseil et de recommandations de précautions d’utilisations :

Grande absinthe (Artemisia absinthium L.)
Petite absinthe (Artemisia pontica L.)
Armoise commune (Artemisia vulgaris L.)
Armoise blanche (Artemisia herba alba Asso)
Armoise arborescente (Artemisia arborescens L.)
Thuya du Canada ou Cèdre blanc (Thuya occidentalis L.) et cèdre de Corée (Thuya Koraenensis Nakai), dits « cèdre feuille ».
Hysope (Hyssopus officinalis L.)
Sauge officinale (Salvia officinalis L.)
Tanaisie (Tanacetum vulgare L.)
Thuya (Thuya plicata Donn ex D. Don.)
Sassafras (Sassafras albidum [Nutt.] Nees)
Sabine (Juniperus sabina L.)
Rue (Ruta graveolens L.)
Chénopode vermifuge (Chenopodium ambrosioides L. et Chenopodium anthelminticum L.)
Moutarde jonciforme (Brassica juncea [L.] Czernj. Et Cosson

Que faire en cas d’une intoxication aux huiles essentielles neurotoxiques ?

En cas de symptômes évoquant une neurotoxicité (c’est-à-dire apathie, nausées, vomissements, vertiges…), il faut stopper la prise de l’huile essentielle. Si l’huile essentielle était administrée par voie orale, il est recommandé de prendre du charbon activé le plus rapidement possible. Si  l’huile essentielle neurotoxique a été appliquée sur la peau, il n’y a malheureusement par grand chose à faire, si ce n’est de boire beaucoup pour drainer l’organisme et éliminer plus rapidement. Dans tous les cas contacter le centre antipoison du département.

Remarque

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Ateliers à venir

lun 27

Prévention du vieillissement et du cancer

27 janvier | 13 h 30 - 16 h 30
Paris
Fév 29
Mar 07

Atelier Olfactothérapie : Féminin sacré

7 mars | 13 h 30 - 16 h 30
Paris
Avr 20

Atelier : Mon équilibre hormonal

20 avril | 13 h 30 - 16 h 30
Paris
Mai 11

Prochains ateliers

aterlier-huiles-essentielles-debutants

Découverte de l’aromathérapie, initiation aux huiles essentielles de base

27 janvier | 9 h 30 - 12 h 30
huiles-essentielles-vieillisement-cancer

Prévention du vieillissement et du cancer

27 janvier | 13 h 30 - 16 h 30
huiles-essentielles-regles-cycle-menstruations-menopause

Atelier aromathérapie pour la femme : cycle, fertilité, ménopause

29 février | 9 h 30 - 12 h 30
huiles-essentielles-stress-deprime-insomnie

Atelier huiles essentielles stress et troubles nerveux : anxiété, déprime, insomnie

29 février | 13 h 30 - 16 h 30

Autres articles

Sport et huiles essentielles

Sport : les huiles essentielles de la performance et des muscles

huiles essentielles et hydrolat de l'été

Hydrolats et huiles essentielles de l’été

Pollens huiles essentielles et allergie saissonière

Pollens, allergènes, allergies saisonnières : prévenir et soigner avec les huiles essentielles