Les huiles essentielles pour traiter les mycoses de l’ongle

Mycose ongle huiles essentielles

Ongle tâché, gris jaunâtre, à la main ou au pied, et qui parfois s’effrite. Il s’agît peut-être d’une mycose et il est alors nécessaire d’agir rapidement, avant qu’elle ne s’étende aux ongles voisins. Des règles d’hygiène quotidienne sont à mettre en place et des huiles essentielles, dotées de propriétés antifongiques puissantes, peuvent s’appliquer directement sur l’ongle : quelles huiles essentielles choisir et comment les utiliser pour retrouver un ongle sain ?

Mycose des ongles, mycose unguéale, onychomycose : symptômes et causes

Les mycoses sont des affections provoquées par le développement de champignons parasites, souvent au niveau de la peau, du cuir chevelu ou des ongles. Si certaines mycoses sont plus profondes et parfois graves, dans la plupart des cas, elles sont bénignes. Elles sont aussi disgracieuses et tenaces, et signent un certain déséquilibre du terrain et de l’immunité.

Onychomycose, mycose unguéale ou encore onyxis sont trois termes différents pour une même pathologie : la mycose de l’ongle. Elle peut être causée par deux types de champignons : des levures ou des dermatophytes. Les mycoses des ongles des mains sont souvent liées à la présence d’une levure du type Candida albicans et l’atteinte de l’ongle démarre à sa base ; son pourtour est parfois rouge et enflammé. Les mycoses des ongles des pieds démarrent plus souvent à l’extrémité de l’ongle et sont dues à la prolifération d’un champignon de type dermatophyte, le plus fréquent étant Trichophyton rubrum.

De nombreux facteurs expliquent leur apparition : alimentation déséquilibrée (beaucoup trop sucrée), utilisation répétée de traitements à visée antibiotique ou immunodépressive, fréquentation accrue des piscines, port de chaussures/vêtements inadaptés… Attention à ne pas confondre une mycose unguéale avec une irrégularité de l’ongle ou une atteinte par du psoriasis, cela peut se ressembler légèrement, mais ne se traite pas de la même façon.

Mycose de l’ongle, huiles essentielles de Clou de girofle et de Litsée citronnée

Parmi les nombreuses huiles essentielles aux propriétés antifongiques, celles de Clou de girofle et de Litsée citronnée sont particulièrement intéressantes sur l’ongle. Leur côté irritant va servir d’exfoliation progressive de la matrice pour une meilleure pénétration des molécules aromatiques antifongiques. L’efficacité sera optimale par rapport à d’autres huiles essentielles antifongiques dénuées de dermocausticité comme celles de Tea tree, Palmarosa ou Géranium.  Toutefois, attention à ne pas déborder sur la peau saine, sous peine qu’elle s’irrite au fil des applications.

Zoom sur l’huile essentielle de Clou de girofle

Le giroflier est un petit arbre des régions tropicales chaudes et humides, très présent à Madagascar. On peut en distiller la feuille, la griffe et le clou. Le clou est en fait le bouton floral, avant éclosion complète. Son huile essentielle, d’odeur variable selon sa qualité, mais normalement chaude, suave et épicée, présente de très nombreuses propriétés : antibactérienne puissante à large spectre, antivirale et antifungique, neurotonique, dynamisante, tonique utérine et glandulaire, stimulante digestive et intestinale. Au niveau fongique, elle est particulièrement active sur les levures. Son intérêt dans les mycoses dues au Candida albicans est certain.

Zoom sur l’huile essentielle de Litsée citronnée

La litsée citronnée ou verveine exotique (à na pas confondre avec la verveine odorante ou verveine citronnée) est un petit arbre, présent en Chine, au Vietnam et en Inde. On extrait de ses fruits une huile essentielle d’odeur citronnée, fleurie et fraiche, mais moins fine et moins légère que celle de la verveine odorante. Très riche en aldéhydes terpéniques, c’est une grande anti-inflammatoire. Elle possède aussi une belle action antifongique, notamment sur les dermatophytes.

Protocole de traitement de la mycose de l’ongle avec les huiles essentielles

Le traitement des mycoses de l’ongle nécessite patience et persévérance. Il faut compter six mois à un an de traitement pour une disparition complète du germe et observer une repousse d’ongle sain. Une vigilance s’impose aussi dans tous les gestes du quotidien.

Mycose de l’ongle : conduite à tenir au quotidien

  • Ne pas partager son linge de toilette avec les autres membres de la famille
  • Bien désinfecter les ciseaux à ongles après chaque coupe
  • Eviter de marcher pieds nus dans la maison et nettoyer le bac de douche après utilisation
  • Privilégier les chaussettes en coton et éviter de porter tous les jours les mêmes chaussures
  • Après la guérison, si possible, changer chaussures et chaussettes
  • Modifier l’alimentation, notamment en supprimant les aliments sucrés
  • Faire régulièrement des cures de probiotiques pour régénérer la flore digestive
  • Envisager d’associer les soins locaux à un protocole aromatique par voie générale

MA FORMULE
« Mycose de l’ongle »

Propriétés : antifongique polyvalente

Indications : mycose des ongles des pieds ou des mains

HE Clou de girofle, Syzygium aromaticum5 ml
HE Litsée citronnée, Litsea citrata5 ml

Mode d’utilisation : réaliser le mélange dans un flacon de 10 ml en verre teinté. En appliquer une goutte, deux fois par jour sur l’ongle abîmé jusqu’à disparition complète de la mycose (cela peut prendre 3 à 6 mois, voire plus). Si la peau est sensible ou si le pourtour de l’ongle est irrité, diluer le mélange à part égale avec de l’huile végétale de Ricin. Bien limer régulièrement.

Au tout début du traitement, appliquer une petite compresse imbibée d’un mélange à 30% d’urée dans de l’eau, laisser poser une quinzaine de minutes, puis limer l’ongle avec une lime jetable. Appliquer ensuite le mélange d’huiles essentielles comme indiqué ci-dessus.

Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes, enfants < 7 ans

Article complémentaire à lire si plusieurs ongles souffrent de mycose, il est vivement conseillé de faire un traitement local associé à un traitement des intestins : traiter définitivement les mycoses avec les huiles essentielles.

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Vous trouverez aussi sur le site AMSOAM, la liste des ateliers d’aromathérapie niveau initié pour vous permettre de bien utiliser les huiles essentielles chez vous, de manière efficace et en toute sécurité. Pour commencer n’oubliez pas de suivre l’atelier découverte et initiation aux huiles essentielles.

Avatar
Marie-Amélie de Bernouis est Docteur en Pharmacie et aromatologue. Elle se passionne depuis toujours pour les thérapies complémentaires. La relation à l’autre et le soin sont au cœur de son travail. Formée à la réflexologie plantaire, à la phytothérapie et l’aromathérapie scientifique (DU Paris V et certification AMSOAM by Aude Maillard), les huiles essentielles y ont trouvé naturellement leur place. Forte d’une longue expérience de conseil client en officine et au sein d’un laboratoire de cosmétiques bio et d’aromathérapie, elle aime partager ses connaissances et faire découvrir la richesse de ses outils. Elle anime aujourd’hui des ateliers et formations d’aromathérapie, propose des accompagnements individuels en cabinet et rédige régulièrement des articles d’aromathérapie.