Cuir chevelu irrité : pellicules et démangeaisons

Cuir-chevelu-irrité-pellicules-démangeaisons

Le cuir chevelu est parfois irrité, présente des rougeurs et démange. Des pellicules peuvent apparaitre et sont tantôt sèches, tantôt grasses. Les causes de ces désagréments sont multiples et signent des déséquilibres divers. Au-delà de l’aspect inesthétique, il est important d’en prendre soin, de le traiter et l’assainir : modifier ses protocoles de soins, en ayant recours aux huiles essentielles et huiles végétales, permet de retrouver un cuir chevelu sain et une chevelure vigoureuse.

Rougeurs, démangeaisons, pellicules grasses ou sèches : origines  

Physiologie du cuir chevelu

Le cuir chevelu possède une structure très proche de celle de la peau située sur toutes les autres parties du corps et joue un rôle protecteur, de barrière physique et de défense immunologique. Ses cellules se reproduisent toutefois un peu plus vite, en une quinzaine de jours, contre une vingtaine pour les autres zones corporelles. Les cheveux s’y insèrent au niveau de la partie supérieure. A leur base se trouve le bulbe, au niveau duquel aboutissent des vaisseaux sanguins, qui apportent nutriments et oxygène aux cheveux. Ils sont aussi gainés, protégés, par le sébum, lui-même produit au niveau des glandes sébacées se trouvant juste au-dessus du bulbe. Au niveau du cuir chevelu se développe une flore bactérienne importante : ce microbiote spécifique constitue un écosytème, dont l’équilibre doit être respecté pour que le cuir chevelu reste sain.

 Irritations, pellicules grasses ou sèches, rougeurs : causes 

Lorsque la desquamation du cuir chevelu est normale, les cellules mortes s’éliminent naturellement, de manière tout à fait invisible. En revanche, lorsque le cuir chevelu est enflammé et que les cellules se renouvellent à un rythme anormal, elles s’accumulent, deviennent visibles et constituent alors des pellicules. Les causes de leur apparition sont multiples : stress, fatigue, dérèglement hormonal, alimentation inadaptée, produits de soins irritants et/ou trop fréquents, produits de coloration agressifs, matériel de brossage inadéquat, ou encore psoriasis ou mycose…

  • Pellicules grasses: apparaissent sur des cuirs chevelus gras, souvent dans un contexte de dermite séborrhéique, avec présence en quantité anormale de champignons de type Malassezia. Elles sont jaunâtres, et parfois collées au cuir chevelu.
  • Pellicules sèches: apparaissent sur des cuirs chevelus très secs, se détachent facilement et tombent sur la nuque et les épaules.

Cuir chevelu irrités et pellicules : quels produits de soins naturels adopter ?

Dans un contexte d’irritations et développement de pellicules, il faut traiter le cuir chevelu, restaurer le film hydrolipidique normal et le microbiote local, en privilégiant l’utilisation de produits d’origine naturelle, végétale et non irritants : huiles essentielles et huiles végétales, seules ou en mélanges, éventuellement additionnées d’hydrolats et/ou d’Aoe vera, sous forme de masque, bains d’huiles… ou diluées dans une base de shampoing neutre et douce. Les combinaisons possibles sont nombreuses. Les poudres de plantes de la pharmacopée ayurvédique sont aussi très efficaces pour soulager des états pelliculaires avec démangeaisons.

Huiles essentielles, hydrolats, huiles végétales aux propriétés assainissantes, apaisantes et/ou réparatrices dans les états pelliculaires

  • Huiles essentielles: Cade, Cèdre de l’Atlas, Géranium d’Egypte, Laurier noble, Lemon grass, Palmarosa, Romarin à cinéole, Tea tree
  • Hydrolats: Cèdre de l’Atlas, Ortie, Palmarosa, Patchouli, Romarin à verbénone, Sauge officinale, Sauge sclarée, Ylang-ylang
  • Huiles végétales: Baies de Laurier, Chaulmoogra, Neem, Nigelle, Sapote, Touloucouna

Zoom sur l’huile essentielle de Lemon grass, Cymbopogon flexuosus

Le Lemon grass est une grande herbe de la famille des Citronnelles, qui pousse dans les zones tropicales. Son huile essentielle, extraite des parties aériennes, est riche en aldéhydes terpéniques, notamment en géranial, ce qui la rend très antifongique, anti-inflammatoire et antalgique. Son odeur citronnée lui confère aussi des propriétés répulsives. Elle apporte aux synergies aromatiques la contenant des notes olfactives fraiches, plaisantes et relaxantes. On la retrouve fréquemment associée aux huiles essentielles de Laurier noble et Cèdre de l’Atlas dans les préparations antipelliculaires.

Pellicules, grasses ou sèches, et cuir chevelu irrité : comment utiliser huiles essentielles et huiles végétales ?

Bain d’huile antipelliculaire aux huiles essentielles

Dans une petite cuillère à soupe d’huile végétale de Chaulmoogra (sinon Jojoba ou Coco), diluer 1 à 2 goutte(s) de chacune des huiles essentielles suivantes :  Géranium d’Egypte (Pelargonium graveolens var. Egypte), Laurier noble (Laurus nobilis) et Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica). Mélanger, appliquer sur le cuir chevelu, raie par raie, en insistant sur les zones les plus touchées. Laisser poser 1 à 2 heures, selon la tolérance cutanée, puis procéder ensuite à un shampoing doux. A faire 2 fois par semaine.

Shampoing antipelliculaire aux huiles essentielles

Dans un flacon de 100 ml de base neutre de Shampoing doux, rajouter 20 gouttes de chacune des huiles essentielles suivantes : Tea tree (Melaleuca alternifolia), Lemon grass (Cymbopogon flexuosus) et Palmarosa (Cymbopogon martinii). Agiter pour bien mélanger. Puis procéder à 2 ou 3 shampoings par semaine avec ce mélange.

Articles liés

Rejoignez + de 10,000 lecteurs

Tous nos conseils de santé au naturel, nos recommandations en aromathérapie, nos formules huiles essentielles.

Terms and Conditions checkbox is required.
Something went wrong. Please check your entries and try again.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information AMSOAM. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.