Enfants, bébés : soin des rougeurs, gerçures, dartres avec les huiles essentielles

Huiles essentielles bébé peau sensible

La peau des bébés et des jeunes enfants est fine et fragile. Sensible au froid, à l’humidité et aux frottements, elle est particulièrement réactive en hiver. Macérât huileux de Calendula, huiles essentielles de Lavande fine et Camomille romaine et hydrolats, sont une alternative aux produits comportant des perturbateurs endocriniens : ils permettront des soins naturels doux, bien adaptés pour soigner dartres, gerçures, et apaiser rougeurs et irritations.

La peau du bébé et de l’enfant : ses spécificités

La peau est un organe à part entière : elle constitue une barrière entre le monde intérieur et extérieur et a un rôle de protection, respiration et élimination. Au cours de la grossesse, une couche grasse appelée « vernix caseosa » se développe à la surface de la peau du bébé pour le protéger du liquide amniotique. Elle s’élimine dans les 72 heures qui suivent la naissance. Puis, la peau va évoluer pour mettre en place des fonctions dont l’enfant n’avait pas besoin in utero : la régulation face au froid ou à la chaleur, l’exposition à la lumière, le contact avec les micro-organismes…

Avant 3 ans, la peau d’un enfant est immature, notamment ses glandes sébacées. Plus fine et plus hydratée, moins riche en sébum, elle est plus perméable que celle de l’adulte : les molécules contenues dans les produits cosmétiques ou dermatologiques sont plus rapidement et plus intensément absorbées par la peau d’un enfant que par celle d’un adulte. Les organes de détoxification (foie et rein) sont également immatures, ce qui peut ralentir l’élimination de certains produits et augmenter leur toxicité potentielle dans l’organisme. Ces fragilités intrinsèques imposent quelques exigences. On cherchera à respecter, nourrir et protéger en utilisant des produits dépourvus de molécules de synthèse perturbatrices endocriniennes et immunitaires, dont la toxicité est difficile à évaluer et maitriser. Hydrolats, huiles végétales et huiles essentielles, bien choisis et bien dosés, permettront une action locale cutanée bénéfique et respectueuse.

Soin quotidien des peaux sensibles : macérât huileux de Calendula

L’application d’huile végétale sur la peau des bébés est essentielle, surtout en hiver, pour la protéger des frimas qui peuvent être particulièrement agressifs. Les huiles végétales limitent la déshydratation et préviennent du dessèchement cutané : leurs molécules lipidiques nourrissent la peau en lui apportant des acides gras nécessaires au renouvellement cellulaire et à la cohésion entre les cellules.

Soins et massage douceur des bébés avec le macérât huileux de Calendula 

Le macérât huileux de Calendula est l’huile phare des bébés. Il est obtenu par macération solaire de fleurs de Souci des jardins, Calendula officinalis. Ce concentré de soleil, au reflet jaune orangé, est particulièrement anti-inflammatoire, anti-allergique et antiprurigineux. Il apaise et protège la peau, dans le respect de ces exigences. Il est utilisé en cas de rougeurs, d’irritations ou de tiraillement. Très doux, sans odeur caractéristique, il peut être utilisé quotidiennement pour les soins des bébés et jeunes enfants.

Quand l’appliquer ?               En cas de :

  • Dartres, peau sèche, atopique
  • Gerçures, rougeurs et irritations
  • Piqûre, brûlure
  • Allergie cutanée, urticaire
  • Soin quotidien après la toilette
  • Massage douceur

Comment l’appliquer ?

Procéder à la toilette du bébé avec un nettoyant adapté, très doux sans savon, idéalement certifié bio. Puis, chauffer dans la main une petite quantité de macérât huileux de Calendula et l’appliquer sur la peau encore légèrement humide, particulièrement sur les zones sèches, rouges et/ou irritées (joues, mains, fesses…). Après la toilette ou avant le coucher, un massage de tout le corps est aussi possible : masser successivement, du plat de la main, avec une grande douceur, dos, ventre, bras, pieds et jambes.

Quelles huiles essentielles pour traiter dartres, gerçures et rougeurs ?

Les dartres sont des petites plaques de peau, sèches et rugueuses, qui démangent et desquament. Elles sont ovales ou rondes, parfois mal délimitées. Fréquentes sur les joues des enfants, autour de la bouche ou sur les bras, elles sont souvent dues à des irritations locales (froid sec de l’hiver, soins cutanés quotidiens avec des produits trop agressifs) ou des infections ORL ou dentaires. Un diagnostic médical doit être posé, pour éliminer une éventuelle infection cutanée par un germe. Les traiter est indispensable, pour éviter qu’elles ne laissent des traces blanches disgracieuses. Les gerçures sont plus spécifiquement situées au niveau des lèvres et des mains et sont liées au froid et à l’humidité ou au frottement de la peau contre un vêtement.

Apaiser et réparer avec les huiles essentielles de Lavande fine et Camomille romaine

Prendre soin de la peau en cas de dartres, gerçures…, ou prévenir ces désagréments est indispensable. Les huiles essentielles de Lavande fine et de Camomille romaine peuvent, à cet effet, être additionnées à une base grasse : l’huile essentielle de Lavande fine est anti-inflammatoire et antiseptique ; l’huile essentielle de Camomille romaine est anti-inflammatoire et antiprurigineuse. Elles vont calmer les rougeurs et démangeaisons, éviter une surinfection et participer à la réparation du tissu cutané.

MA FORMULE
Peau de bébé en hiver

Propriétés : apaisante, hydratante, nourrissante et protectrice

Indications : soins des peaux sèches et sensibles, dartres, gerçures des mains, rougeurs, irritations

HE Lavande fine, Lavandula angustifolia0,25 g
HE Camomille noble, Chamaemelum nobile0,25 g
Crème protectrice Visage au Calendula - Gamme Weleda Bébés et enfantsQSP 50 g
(Complément)

Mode d’emploi : à l’aide du matériel approprié (balance, bol en inox et spatule), en respectant les conditions d’hygiène requises, peser puis mélanger les ingrédients de manière bien homogène. Conditionner le mélange dans un pot de 50 g. L’appliquer 3 fois par jour sur les zones irritées. Conservation trois mois après réalisation.

Si la préparation avec la Crème protectrice Visage au Calendula n’est pas possible, on peut réaliser le mélange suivant :

HE Lavande fine, Lavandula angustifolia5 gouttes
HE Camomille noble, Chamaemelum nobile5 gouttes
MH CalendulaQSP 30 ml
(Complément)

Les conditions d’utilisation restent identiques à celles de la préparation précédente.

Un baume aromatique olfactif et réconfortant émotionnel

L’impact olfactif des huiles essentielles n’est plus à démontrer : respirer de la Lavande fine et de la Camomille romaine, lors de l’application d’une crème ou d’une huile végétale en contenant, aura aussi un effet bénéfique au niveau psycho-émotionnel et apportera bien-être et douceur.

La Camomille romaine, aux notes miellées et suaves, calme la nervosité et l’impatience, élimine les crispations. Fluidifiante émotionnelle, elle agit sur l’hypersensibilité et dénoue les peurs.

La Lavande fine, avec ses notes florales, fines et douces, « lave » : elle calme l’anxiété et la nervosité. Elle réconforte, apaise et sécurise, apporte un sentiment de paix et de quiétude.

Pour aller plus loin en ce qui concerne le confort émotionnel de l’enfant, lire l’article « Stress, cauchemar, anxiété du bébé et de l’enfant : les huiles essentielles à respirer »

Soins complémentaires avec les hydrolats

Ces conseils peuvent être complétés par des pulvérisations ou applications légères d’hydrolats. Ce sont des eaux aromatiques, très douces, obtenues lors de la distillation des huiles essentielles : très faiblement chargés en molécules aromatiques, elles sont particulièrement adaptés à la pulvérisation sur les peaux, même les plus fragiles. Les hydrolats ne présentent pas de contre-indications et sont une alternative ou un complément intéressant aux huiles essentielles. Ils excellent pour leurs propriétés anti-inflammatoires et apaisent remarquablement bien tous les micro-foyers d’inflammation et de rougeurs.

Pour les peaux fragiles des bébés et des enfants, en privilégiant des parfums calmants et réconfortants émotionnellement, on peut retenir les hydrolats de Rose, Lavande fine, Camomille romaine ou fleur d’Oranger : pulvériser l’hydrolat choisi sur les zones fragilisées (ou tamponner très doucement avec une compresse bien imprégnée), puis appliquer le soin à base d’extrait de Calendula. Les hydrolats peuvent également servir de geste de « rinçage thérapeutique », après la toilette avec un liniment ou un lait de toilette.

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard sur le site AMSOAM « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Si vous souhaitez approfondir et/ou sécuriser vos gestes dans l’utilisation des huiles essentielles, vous pouvez venir suivre l’atelier débutant AMSOAM, Découvertes des huiles essentielles

Marie-Amélie de Bernouis est Docteur en Pharmacie et aromatologue. Elle se passionne depuis toujours pour les thérapies complémentaires. La relation à l’Autre et le soin sont au cœur de son travail. Formée à la réflexologie plantaire, à la phytothérapie et l’aromathérapie scientifique (DU Paris V et certification AMSOAM by Aude Maillard), les huiles essentielles y ont trouvé naturellement leur place. Forte d’une longue expérience de conseil client en officine et au sein d’un laboratoire de cosmétiques bio et d’aromathérapie, elle aime partager ses connaissances et faire découvrir la richesse de ses outils. Elle anime aujourd’hui des ateliers et formations d’aromathérapie, propose des accompagnements individuels en cabinet et rédige régulièrement des articles d’aromathérapie.