Rhume et rhinopharyngite : comment traiter mon enfant avec les huiles essentielles ?

Enfant bébé rhume huiles essentielles

Nez bouché, nez qui coule et toux qui raccourcissent les nuits … la saison des rhumes arrive. Ils sont en général d’origine virale, parfois assortis d’un peu de fièvre. La plupart du temps sans gravité, ils demandent toutefois des gestes locaux appropriés. Les huiles essentielles et hydrolats accompagnent aussi nos enfants en hiver : ils font en sorte que l’infection soit moins intense et moins longue et soutiennent efficacement leur immunité.

Eternuements, écoulement nasal : rhume ou rhinopharyngite ?

Le rhume est une forme de rhinopharyngite. C’est une infection aigüe d’origine virale, qui se manifeste par un nez bouché, un écoulement nasal important et des éternuements. Cette inflammation de la muqueuse nasale et du fond de la gorge (le pharynx), peut s’étendre au sinus, au larynx, à la trachée et aux bronches.

Très contagieux, le rhume s’installe souvent sur un organisme fatigué, fragilisé, parfois par simple contact avec d’autres personnes/enfants déjà malades. Il peut se surinfecter et se transformer en otite, sinusite, bronchite… s’il n’est pas enrayé rapidement. L’incubation est courte : 1 à 3 jours. La fièvre est souvent modérée, mais peut monter jusqu’à 39°C chez les bébés et jeunes enfants. Puis, en 2 à 3 jours, l’écoulement nasal s’épaissit et une toux apparait.

Avec des soins appropriés, tout rentre dans l’ordre en 8 à 10 jours : plus on réagit vite, plus l’aromathérapie est efficace. L’avantage de réagir avec les huiles essentielles chez l’enfant, c’est qu’elles accompagnent son immunité pendant l’infection. Ce système en construction est encore immature. Elles le renforcent et l’enfant ressort de cet épisode viral, plus résistant.

Gestes réflexes à avoir chez le tout-petit en cas de rhinopharyngite :

  • Aspirer doucement les mucosités avec un mouche-bébé, nettoyer les fosses nasales à l’eau de mer en position allongée, sur le côté, puis aspirer les mucosités résiduelles
  • Apprendre dès que possible à l’enfant à ne pas renifler, mais à se moucher, et à se laver régulièrement les mains
  • Surveiller sa température corporelle, bien le couvrir et éviter les pièces surchauffées
  • Humidifier l’atmosphère s’il est trop sec
  • Adapter son alimentation en réduisant/supprimant les laitages
  • Faire boire l’enfant abondamment
  • Observer son état général : douleurs, tonicité, réactivité, présence, appétit ?

Tout signe de gravité (abattement, changement de comportement, fièvre élevée ou qui dure, douleurs) nécessite une consultation médicale et un diagnostic.

Rhumes et rhinopharyngites : les soigner avec les huiles essentielles

Pour accompagner un enfant enrhumé, rendre son quotidien plus confortable et accélérer sa guérison, l’aromathérapie est d’un soutien précieux. Certaines huiles essentielles ont des propriétés anti-infectieuses ciblées, notamment antivirales. Si elles sont employées dès les premiers symptômes et à intervalles réguliers pendant quelques jours, le rhume n’y résistera pas.

Assainir, fluidifier, désencombrer, calmer l’inflammation des muqueuses respiratoires, stimuler les défenses immunitaires… autant de points sur lesquels les huiles essentielles vont pouvoir agir.

Les quatre huiles essentielles de référence pour composer une synergie de soutien « anti-rhume » pour les jeunes enfants sont les huiles essentielles de Thym à linalol, de Lavande fine, de Ravintsara et de Tea tree.

Zoom sur l’huile essentielle de Thym à linalol : le « Thym pédiatrique »

Bien utilisée, l’huile essentielle de Thym à linalol, Thymus vulgaris CT linalol, est particulièrement efficace dans les infections ORL de l’enfant : anti-infectieuse majeure, douce et bien tolérée, elle stimule également l’immunité. Antitussive, légèrement antispasmodique, elle détend, réconforte et tonifie. Elle accompagne l’enfant dans son processus de croissance.

Les huiles essentielles complémentaires :

  • Tea tree: anti-infectieuse très polyvalente, immunostimulante et antifatigue
  • Lavande fine : anti-inflammatoire, anti-infectieuse et régulatrice nerveuse
  • Ravintsara : antivirale exceptionnelle, expectorante et mucolytique, régulatrice immunitaire

MA FORMULE
Rhume du bébé et de l’enfant

Propriétés : anti-infectieuse polyvalente, antivirale, expectorante, décongestionnante, immunostimulante, tonifiante

Indications : rhume et rhinopharyngite, affections des voies respiratoires hautes

HE Thym à linalol, Thymus vulgaris CT Linalol20 gouttes
HE Tea tree, Melaleuca alternifolia 10 gouttes
HE Ravintsara, Cinnamomum camphora CT 1-8 Cinéole 20 gouttes
HE Lavande fine, Lavandula angustifolia10 gouttes
HV noyau d’Abricot QSP 10 ml
(Complément)

Mode d’utilisation : dans un flacon en verre teinté de 10 ml, verser les huiles essentielles dans les quantités indiquées, puis compléter avec l’huile végétale. Répartir sur le thorax, le haut du dos et la voûte plantaire selon les modalités précisées ci-dessous.

  • Bébé (3 à 30 mois) : 3 à 10 gouttes (en fonction de l’âge), 3 fois par jour pendant 3 à 5 jours
  • Enfant (30 mois à 6 ans) : 10 à 20 gouttes (en fonction de l’âge), 3 fois par jour pendant 3 à 5 jours

Contre-indications : bébé < 3 mois, femmes enceintes et allaitantes, sujets épileptiques, asthmatiques, avec antécédents de convulsions

Précautions d’utilisation : chez l’enfant et le bébé, il est recommandé de procéder au test allergique avant l’application d’huiles essentielles sur une surface étendue. Voilà un tutoriel sur la peau qui vous permettra de savoir comment faire le test d’allergie aux huiles essentielles.  

Rhume et rhinopharyngite : soutenir l’immunité avec les hydrolats (HA)

Les rhumes à répétition signent souvent une fatigue générale de l’organisme. Les hydrolats (HA), eaux issues de la distillation des huiles essentielles, sont chargés en molécules aromatiques mais dans des proportions moindres. Ils ne présentent pas les mêmes contre-indications que les huiles essentielles et sont une alternative intéressante pour travailler au long cours sur l’immunité à partir de l’âge de 3 ans.

Les hydrolats permettent aussi aux jeunes enfants de se familiariser très tôt avec les saveurs aromatiques et végétales. Cela est important, car lorsqu’ils seront plus grands, ils pourront alors apprivoiser plus facilement la puissance des huiles essentielles en bouche.

Ces hydrolats sont à prendre dans le cadre d’une alimentation variée, riche en légumes et fruits frais, additionnée alternativement de cures de pollen, d’acérola (riche en vitamine C), d’oligoéléments, de macérats glycérinés de bourgeons ou encore de probiotiques. Ces traitements de fond préventifs seront suivis par un médecin et/ou praticien de santé bien-être.

Ma formule Immunité enfant

  • HA Laurier noble, Laurus nobilis : une demie cuillère à café
  • HA Thym à linalol, Thymus vulgaris CT linalol : une demie cuillère à café
  • Eau minérale : un verre

Mode d’utilisation : verser les deux hydrolats, selon les quantités indiquées, dans le verre d’eau minérale et faire boire ce mélange à l’enfant tous les matins, une semaine à 10 jours par mois. A renouveler plusieurs fois au cour de l’hiver.

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Marie-Amélie de Bernouis est Docteur en Pharmacie et aromatologue. Elle se passionne depuis toujours pour les thérapies complémentaires. La relation à l’Autre et le soin sont au cœur de son travail. Formée à la réflexologie plantaire, à la phytothérapie et l’aromathérapie scientifique (DU Paris V et certification AMSOAM by Aude Maillard), les huiles essentielles y ont trouvé naturellement leur place. Forte d’une longue expérience de conseil client en officine et au sein d’un laboratoire de cosmétiques bio et d’aromathérapie, elle aime partager ses connaissances et faire découvrir la richesse de ses outils. Elle anime aujourd’hui des ateliers et formations d’aromathérapie, propose des accompagnements individuels en cabinet et rédige régulièrement des articles d’aromathérapie.