Accompagner le syndrome prémenstruel, ou SPM, avec les huiles essentielles

syndrome prémenstruel huiles essentielles

Les deux dernières semaines du cycle chez la femme sont parfois émaillées de symptômes gênants, voire invalidants. Irritabilité, ballonnements, prise de poids ou encore baisse de moral sont fréquents et source d’inconforts au quotidien. Ces signes, caractéristiques du syndrome prémenstruel, peuvent être soulagés par une prise en charge naturelle avec des huiles essentielles appropriées. Dans ce contexte, l’aromathérapie apporte des solutions pour retrouver confort de vie et sérénité.

Syndrome prémenstruel : définition et symptômes

Le syndrome prémenstruel, ou SPM, n’est pas une maladie, mais un dysfonctionnement temporaire et cyclique du système hormonal, dont l’expression est très variable d’une femme à une autre. Un lien est observé entre les symptômes physiques et le vécu psychique de ce syndrome. Qu’en est-il plus en détail ?

Le syndrome prémenstruel regroupe un ensemble de symptômes physiques et psychiques, soulagé par l’apparition des règles : maux de tête, tension mammaire, ballonnements, congestion du bas ventre, prise de poids, … parfois accompagnés d’une baisse de moral, d’irritabilité et/ou de manque d’énergie. Sa durée est variable selon les femmes, de deux à huit ou dix jours, voire plus dans les cas les plus extrêmes. Le vécu émotionnel de ces symptômes influence le système hormonal, qui y répond à son tour : cela conditionne aussi le déroulement des cycles.

Ce syndrome est particulièrement important au moment de la puberté et de la pré-ménopause, à ces périodes charnières de la vie d’une femme. A ces moments-là, le taux de progestérone est plus faible (voire quasi nul chez la toute jeune-fille) et celui des oestrogènes est comparativement assez élevé, créant ce que l’on appelle une « hyperoestrogénie relative ». Cette situation est « normale », mais nécessite une prise en charge et un accompagnement adapté. Un SPM conséquent, et à tout moment de la vie d’une femme, demande bien sûr une exploration approfondie du déséquilibre hormonal en cause, et éventuellement de son vécu et de son histoire personnelle.

Comment soulager le syndrome prémenstruel ?

Les traitements conventionnels ont notamment recours à différentes hormones de synthèse, à des anti-dépresseurs ou parfois seulement aux AINS, anti-inflammatoires non stéroïdiens, type Ibuprofène.

Les traitements naturels possibles sont nombreux et peuvent s’associer : phytothérapie, gemmothérapie, micronutrition, drainage lymphatique, acupuncture… Ils doivent se doubler d’une vigilance particulière au niveau de l’hygiène de vie : alimentation, exercice physique et sommeil. L’aromathérapie trouve toute sa place dans ce cadre-là et permet de réduire de nombreux symptômes, en participant au rééquilibrage hormonal, apportant ainsi un réel confort de vie.

Syndrome prémenstruel : quelles huiles essentielles choisir en application locale ?

En période prémenstruelle, les vaisseaux sanguins présentent une plus grande perméabilité, ce qui entraîne une rétention d’eau, un gonflement des seins et du ventre. On peut utiliser les huiles essentielles en massage de la poitrine, pour soulager des tensions mammaires, et du bas-ventre, pour réduire les sensations douloureuses de congestion pelvienne, ballonnements, élancements. Elles agissent localement, mais aussi, pour certaines d’entre elles, plus en profondeur sur un axe neuroendocrinien.

Syndrome prémenstruel et huile essentielle de Romarin à verbénone

L’huile essentielle de Romarin à verbénone, Rosmarinus officinalis CT ABV, est particulièrement indiquée pour répondre aux déséquilibres observés dans un contexte de SPM, en cas d’«hyperoestrogénie relative». Ce petit arbuste méditerranéen nous donne, lorsqu’il pousse sur les terres corses, une huile essentielle d’odeur fleurie et plutôt chaude, puissante. Sa composition biochimique est équilibrée, et intéressante en raison de sa teneur en acétate de bornyle et en verbénone. Outre ses propriétés régulatrice et détoxifiante hépatique, elle agit sur un axe endocrinien en participant à la régulation du taux de progestérone. Elle soutient le système nerveux sur un plan physique et psychique.

Associée aux huiles essentielles de Lemon grass, Lentisque pistachier et Lavandin super, elle permet de composer une synergie qui soulagera des phénomènes de congestion du bas-ventre, de rétention d’eau et d’état inflammatoire.

  • HE Lemon grass : vasodilatatrice, puissante anti-inflammatoire et drainante lymphatique
  • HE Lentisque pistachier : décongestionnante veineuse et lymphatique, particulièrement au niveau du petit-bassin
  • HE Lavandin super : relaxante musculaire puissante, calmante et sédative

MA FORMULE
« Bas-ventre détendu »

Propriétés : régulatrice neuroendocrinienne, drainante, décongestionnante, anti-inflammatoire

Indications : congestion du bas-ventre, rétention d’eau, douleur des règles dans un contexte de syndrome prémenstruel

HE Romarin à verbénone, Rosmarinus officinalis CT ABV3 ml
HE Lemon grass, Cymbopogon flexuosus3 ml
HE Lentisque pistachier, Pistacia lentiscus1,5 ml
HE Lavandin super, Lavandula burnatii, clone super1,5 ml
HV noyau d’AbricotQSP 30 ml
(Complément)

Mode d’utilisation : réaliser le mélange dans un flacon compte-goutte en verre teinté de 30 ml. Appliquer ensuite la synergie matin et soir sur le bas-ventre en deuxième partie de cycle.

Contre-indications : femmes allaitantes, sujets épileptiques ou avec antécédent de convulsion, pathologie cancéreuse hormonodépendante

Syndrome prémenstruel : soulager les tensions mammaires avec l’huile essentielle de Palmarosa

Les tensions mammaires sont très fréquentes en fin de cycle dans un contexte de SPM. Les soulager est indispensable pour éviter une inflammation conséquente de ces tissus. L’huile essentielle de Palmarosa répond bien à cette problématique : grande herbe de la famille des citronnelles, originaire d’Inde et du Vietnam, son essence draine et décongestionne le système lymphatique. Son odeur suave, fleurie, semble être un mélange d’essence de Rose et de Géranium. Associée à de l’huile essentielle de Laurier noble, antalgique puissante, et d’Hélichryse italienne, anti-inflammatoire et désclérosante, elle réduira et apaisera les congestions mammaires douloureuses.

MA FORMULE
« Seins soulagés »

Propriétés : décongestionnante lymphatique, antalgique, anti-inflammatoire et désclérosante

Indications : tensions mammaires, mastose

HE Palmarosa, Cymbopogon martini45 gouttes
HE Laurier noble, Laurus nobilis30 gouttes
HE Hélichryse italienne, Helichrysum italicum15 gouttes
HV Calophylle5 ml
HV noyau d’AbricotQSP 30 ml
(Complément)

Mode d’utilisation : réaliser le mélange dans un flacon compte-goutte en verre teinté de 30 ml. Appliquer ensuite la synergie matin et soir sur les seins en deuxième partie de cycle, en cas de douleurs.

Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes, sujets avec troubles de la coagulation et/ou sous traitement anticoagulant

Syndrome prémenstruel et soutien émotionnel

Les douleurs et l’inconfort physique, liés au SPM, rendent souvent cette période du cycle délicate, voire très difficile à assumer nerveusement. Le recours aux huiles essentielles par voie olfactive ou sublinguale est alors possible, en plus des applications locales.

Syndrome prémenstruel, le geste simple par voie sublinguale : l’huile essentielle de Petit grain bigarade

HE Petit grain bigarade, Citrus aurantium var amara : 1 goutte sur un comprimé neutre à glisser sous la langue, matin et soir, la semaine qui précède les règles.

Cette huile essentielle est une belle rééquiibrante nerveuse et émotionnelle, efficace pour réduire et soulager tout type de tensions physiques et psychiques en lien les unes avec les autres. Elle harmonise les fonctions nerveuses, permet de stabiliser l’humeur et aide à l’adaptation.

Syndrome prémenstruel, le geste simple en olfaction : l’huile essentielle de Fragonia

HE Fragonia, Agonis fragrans : 1 goutte sur une touche à sentir ou sur un mouchoir, à respirer profondément 2 à 3 fois par jour, dès que le besoin s’en fait sentir, à tout moment du cycle.

L’huile essentielle de Fragonia est un bon soutien en cas de fatigue ou surmenage nerveux. Quand on a besoin de réconfort, elle calme et pacifie ; elle apporte de l’énergie avec finesse et douceur.

Les précautions d’emplois et contre-indications quant à l’utilisation des huiles essentielles sont nombreuses, notamment pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les enfants, les sujets allergiques, asthmatiques et épileptiques. Ces informations sont à consulter dans les articles d’Aude Maillard « Maitriser la dangerosité des huiles essentielles ».

Pour compléter cet article, en voici d’autres qui pourraient vous intéresser : soulager les règles douloureuses avec les huiles essentielles. Ou encore, les huiles essentielles pour le confort intime féminin.

 

 

Vous trouverez aussi sur le site AMSOAM, la liste des ateliers d’aromathérapie niveau initié pour vous permettre de bien utiliser les huiles essentielles chez vous, de manière efficace et en toute sécurité. Pour commencer n’oubliez pas de suivre l’atelier découverte et initiation aux huiles essentielles.

Avatar
Marie-Amélie de Bernouis est Docteur en Pharmacie et aromatologue. Elle se passionne depuis toujours pour les thérapies complémentaires. La relation à l’Autre et le soin sont au cœur de son travail. Formée à la réflexologie plantaire, à la phytothérapie et l’aromathérapie scientifique (DU Paris V et certification AMSOAM by Aude Maillard), les huiles essentielles y ont trouvé naturellement leur place. Forte d’une longue expérience de conseil client en officine et au sein d’un laboratoire de cosmétiques bio et d’aromathérapie, elle aime partager ses connaissances et faire découvrir la richesse de ses outils. Elle anime aujourd’hui des ateliers et formations d’aromathérapie, propose des accompagnements individuels en cabinet et rédige régulièrement des articles d’aromathérapie.