Sport : confort des muscles et des articulations avec les huiles essentielles

1319
Sports et huiles essentielles

Dans la pratique sportive, occasionnelle ou intensive, la préparation et la récupération des muscles et articulations est primordiale. Les massages et l’utilisation de produits naturels chauffants et circulatoires améliore considérablement la condition physique. Courbatures, tendinites, entorses, peuvent être pris en charge voire même traité par l’aromathérapie.

 

Afin d’optimiser le confort des muscles et des articulations lors de la pratique sportive, il est important de prendre soin de la fonction circulatoire, mais aussi métabolique. En effet, lors de la contraction musculaire il faut chercher à drainer les toxines directement issues de l’effort musculaire et éviter ainsi l’apparition de courbatures, mais aussi de microtraumatismes. Les molécules aromatiques offrent un potentiel pharmacologique particulièrement intéressant su sportif, notamment pour décontracturer les muscles, les chauffer, diminuer leur niveau inflammatoire et favoriser la souplesse et la mobilité des articulations.

 

Des huiles essentielles pour les muscles et la circulation

Dès lors qu’on applique l’huile essentielle de gaulthérie couchée sur la peau, ses propriétés rubéfiantes, activent la circulation du sang et elle procurent instantanément un effet chauffant; on recommande pour cette raison son application plutôt diluée dans une huile végétale. La zone massée devient instantanément plus souple, est mieux oxygénée et plus mobile. Cette huile essentielle est une incontournable pour le sportif qui l’adule. Ses propriétés anti-inflammatoire et fluidifiante sanguine diminueront les courbatures et augmenteront la performance musculaire Elle fait d’ailleurs partie de la liste des huiles essentielles aux effets dopants !

Sur le registre spécifique des crampes, deux huiles essentielles sont à utiliser en synergie, celle d’estragon et celle de romarin camphré. A la composition biochimique différente, elles concourent à la décontraction du muscle mais par des mécanismes d’action différents. Celle d’estragon est un véritable décrispant, son action sur le hoquet en est l’illustration. Elle pourra aussi œuvrer en prévention des crampes avant une compétition ou en récupération. Celle de romarin camphré est un magnifique antalgique, puissant myorelaxant (relaxant musculaire), elle s’utilise chez la personne âgée pour gérer les douleurs et chez le sportif elle sera aussi utile pour dissoudre les cristaux d’acide lactique et d’acide urique provenant de la contraction musculaire. De même elle s’utilise avant et après l’effort pour la récupération.

Optimiser la récupération physique

L’huile essentielle de poivre noir est une huile essentielle un peu méconnue et pourtant tellement intéressante pour le sportif. Elle chauffe la zone où elle est appliquée, et possède des propriétés toniques circulatoires très intéressante, mises à profit après l’effort pour favoriser le drainage musculaire.

Dans une synergie bienfaisante pour les muscles, le sportif a tout intérêt à y incorporer quelques gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne. Elle est une garante de l’intégrité des tissus, prévient les traumas, et aide à résorber les potentielles micro-déchirures. Utilisée en préparation comme en récupération après un effort intensif.

 

Des huiles essentielles énergétisantes

Le sportif aura tout intérêt de temps en temps à soutenir son activité surrénalienne pour préserver ses ressources énergétiques. En effet, les surrénales sécrètent du cortisol, tous les jours à 8 heures du matin. Ce pic de cortisol donne d’ailleurs un coup de booster pour permettre de se lever. Il y a des huiles essentielles aux propriétés cortisone-like, utile pour toute personne se sentant fatiguée ou en période de convalescence. Pour le sportif elle lui permettra d’optimiser ses performances ou de prévenir les baisses de régime. A FAIRE : dans un flacon de 10 ml le mélange suivant, huile essentielle d’épinette noire (4 ml ou 120 gouttes), huile essentielle de pin sylvestre (4 ml ou 120 gouttes) et huile essentielle ravintsara  2 ml ou 60 gouttes. Appliquer 6 à 8 gouttes en regard de la zone des reins, 2 fois par jour, pendant quinze jours. Ces huiles essentielles n’est pas interdite dans le cadre des compétitions de haut niveau. Il serait donc dommage de passer à côté de ce cocktail énergisant et naturel ! En cas de compétition, commencer la cure au moins trois jours avant.

Inflammations à répétition : Le katafray, un nouvel anti-inflammatoire

Lorsqu’une articulation, un tendon, ou un ligament fait souffrir de manière chronique, les solutions aromatiques sont souvent symptomatiques. Il est une huile essentielle qui semble donner de bons résultats sur tous les processus inflammatoires et immunitaires chroniques, en parvenant à couper le cercle vicieux. Elle est donc à tester sur tous les traumas récidivants, comme les tendinites, les articulations sensibles ou fragiles, les genoux douloureux, les vieilles entorses mal cicatrisées. En synergie, comme ci dessous ou bien seul en geste simple. A FAIRE : 8 gouttes de katafray, diluées dans l’équivalent d’huile végétale (millepertuis ou noyau d’abricot). Faire pénétrer et renouveler jusqu’à 4 fois par jour.

Visualiser la réussite avec les huiles essentielles

Il y a un huile essentielle qui peut porter vers la victoire par simple olfaction c’est celle de l’archétype de la victoire et de la réussite : l’huile essentielle de laurier noble. Sa fragrance apporte lors d’une compétition ou challenge sportif de la confiance, du courage et une détermination à toute épreuve. C’est l’huile essentielle du vainqueur. Pour en profiter, elle est juste à déposer à l’intérieur des poignets pour être respirer profondément à la demande.

MA FORMULE
Prévenir les traumas, Formule à visée anti-inflammatoire, pour activer la microcirculation, réchauffer les muscles, les tendons, et les articulations, et soutenir le processus de récupération musculaire.

HE gaulthérie couchée
Gaultheria procumbens
4 ml ou 120 gouttes
HE katafray
Cedrelopsis grevei
2 ml ou 60 gouttes
HE de romarin à camphre
Rosmarinus officinalis ct camphre
1 ml ou 30 gouttes
HE hélichryse italienne
Helichrysum italicum
1 ml ou 30 gouttes
HE estragon
Artemisia dracunculus
2 ml ou 60 gouttes
Huile végétale de callophylle
Callophyllum inophyllum
200 gouttes (environ 10 ml)
Huile végétale de millepertuis
Hypericum perforatum
QSP 30 ml

Préparation

Dans un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’un compte-gouttes verser les huiles essentielles selon les quantités indiquées, ajouter la callophylle et compléter le flacon avec l’huile végétale de millepertuis, agiter. L’huile végétale de callophylle est intéressante pour améliorer la fluidité du sang et donc la circulation.

Mode d’emploi

Appliquer 6 à 10 gouttes sur les muscles et articulations sollicités avant et après l’effort, 3 à 4 fois par jour. Commencer 3 jours avant l’épreuve sportive et poursuivre les 3 jours qui suivent.

Contre-indiqué chez l’épileptique, la femme enceinte et allaitante et l’enfant de moins de 6 ans, prudence chez les sujets sous traitement anticoagulant (la callophylle fluidifie le sang).

Attention : l’huile végétale de millepertuis est photosensibilisante. Ne pas s’exposer au soleil dans les quatre heures qui suivent l’application. Pour en savoir plu : conseils de prudence et les risques de toxicité des huiles essentielles

PARTAGER
Docteur en Pharmacie, aromatologue et réflexologue. Aude Maillard a une approche très complète des huiles essentielles, à la fois scientifique et énergétique. C’est aussi et avant tout une passionnée des huiles essentielles avide de transmettre son savoir. Elle anime aujourd’hui des ateliers santé autour de l’aromathérapie ainsi que des formations professionnelles pour devenir aromathérapeute.